Institut national supérieur du professorat et de l'éducation
 
 
 

Accueil > INTERNATIONAL > F.A.Q sur les mobilités

Comment candidater à une mobilité à l’international ?

En complétant et en renvoyant au SRI votre dossier de candidature
Vous pouvez télécharger le dossier de candidature en consultant la rubrique "Mobilité d’étude et de stage", le compléter de vos vœux de mobilité et nous le renvoyer soit par mail, soit par courrier accompagné de toutes les pièces justificatives demandées (attestation de langue, fiche d’appréciation, CV, lettre de motivation...).

Jusqu’à quelle date puis-je candidater ?

Avant le 15 avril ou le 1er novembre
Les candidatures sont étudiées lors des Commissions RI qui se déroulent en mai et en novembre. Il faut donc qu’elles nous parviennent avant le 15 avril pour une mobilité au premier semestre ou pour une année entière, et avant le 1er novembre pour une mobilité au second semestre. Attention, pour une mobilité d’étude, certains de nos partenaires ont une date de pré-inscription qui précède les dates indiquées ci-dessus.

En quelle langue dois-je rédiger le CV et la lettre de motivation demandés ?

En Français
La première utilité de ces documents est l’étude de votre candidature à une mobilité par la Commission RI donc il faut qu’ils soient produits dans un premier temps en langue française. Dans le cadre d’une mobilité d’étude, nous pourrions par la suite avoir à présenter votre profil à nos partenaires et nécessiterions alors une version dans la langue du pays souhaité ou dans la langue d’enseignement.

Par qui dois-je faire compléter l’attestation de langue demandée ?

Par votre enseignant de langue
C’est la personne la plus indiquée pour connaître votre niveau de langue, une grille d’évaluation est jointe au dossier pour l’aider dans cette tâche.

L’attestation de langue est-elle obligatoire ?

NON
L’attestation de langue n’est obligatoire que si votre langue maternelle n’est pas la langue parlée dans le pays de votre mobilité. Pour les mobilités d’études, plusieurs de nos partenaires exigent une certification officielle mentionnant un bon niveau dans la langue d’enseignement.

Par qui dois-je faire compléter la fiche d’appréciation demandée ?

Par le responsable pédagogique de votre site de formation
Nous vous conseillons de la faire compléter par votre responsable pédagogique de votre site de formation qui validera également votre projet de mobilité en signant au bas de la fiche.

Puis-je faire plusieurs vœux dans le même pays ?

OUI
Nous avons signé plusieurs accords interinstitutionnels dans certains pays. Vous pouvez donc candidater dans différents établissements d’enseignement supérieur d’un même pays.

Quand vais-je savoir si ma candidature a été retenue ?

En mai ou en novembre
Vous recevrez un avis de mobilité dans la semaine suivant la tenue fin avril ou en novembre de la Commission RI actant la décision prise par celle-ci.
Vous recevrez ensuite toutes les informations ayant trait à la mise en place de votre séjour d’étude ou de votre période de stage.

Mon premier souhait est-il toujours accepté ?

NON
Lorsque votre candidature est étudiée en Commission RI, nous évaluons plusieurs éléments (relevés de notes, lettre de motivation, caractéristiques de la formation délivrée par nos établissements partenaires, adéquation de votre profil avec les exigences de ces derniers, nombre de places fixées par accord).

Si je candidate à une mobilité d’étude pour l’année suivante mais que j’obtiens mon concours de l’enseignement, que se passe-t-il ?

Non-prise en compte de votre candidature
En tant que lauréat.e du concours, vous deviendrez l’année suivante fonctionnaire-stagiaire : Vous serez donc en responsabilité de classe à mi-temps et n’aurez plus la possibilité de vous absenter pendant un semestre du territoire français. Malgré la décision de la Commission RI en faveur de votre mobilité, nous procéderons à l’annulation de votre candidature pour cette session. Toutefois nous vous encouragerons à présenter une demande de mobilité de stage au semestre suivant.

Quelle différence y a-t-il entre mobilité d’étude et mobilité de stage ?

L’objectif, la durée et le type d’établissement
L’INSPÉ vous propose ces deux types de mobilité. La mobilité d’étude vous donne l’opportunité de suivre en Europe ou à l’international une formation pour devenir enseignant durant un semestre ou une année entière dans un établissement d’enseignement supérieur. La mobilité de stage quant à elle est une immersion directe dans un établissement scolaire du premier ou du second degré durant un minimum de deux semaines qui vous permettra d’appréhender un système éducatif et des méthodes pédagogiques différents.

Qu’est-ce qu’une mobilité d’étude combinée ?

Un séjour d’étude avec une période de stage
Dans la grande majorité des établissements d’enseignement supérieur qui vous accueilleront pour votre mobilité d’étude, une partie pratique (obligatoire ou facultative) est prévue dans leur parcours de formation au métier d’enseignant. Les modalités de ce stage inclus dans la mobilité d’étude seront à fixer lors de l’établissement de votre contrat de mobilité.

Puis-je effectuer ma mobilité d’étude dans le pays et l’établissement d’enseignement supérieur que je souhaite ?

Oui parmi la liste de nos partenaires
L’INSPE Lille HdF a signé des accords bilatéraux avec une trentaine d’établissements d’enseignement supérieur en Europe et à l’international pour permettre votre mobilité d’étude. Vous trouverez la liste de ces accords sur cette page.Vous pourrez alors intégrer leur faculté ou département d’Éducation.

Y a-t-il un nombre de places limitées dans les établissements d’enseignement supérieur partenaires de l’INSPÉ ?

OUI
Vous trouverez le nombre de places proposé par chacun en consultant la liste de nos partenaires

Le programme des établissements partenaires est-il le même que celui que j’aurais suivi en France ?

NON
Si chaque établissement partenaire que vous pourrez intégrer prépare ses étudiants au métier d’enseignant, la formation est parfois différente de celle proposée en France, répondant à la culture éducative du pays. Lorsque nous établissons le contrat pédagogique avec l’étudiant partant, nous essayons de faire correspondre le plus possible celui-ci aux attentes du Master MEEF même si une version miroir n’est pas forcément possible. C’est aussi une des richesses de la mobilité à l’international !

Comment s’effectue la validation de mon semestre passé en mobilité une fois revenu en France ?

ECTS validés par l’établissement d’accueil, validés par l’iNSPE Lille HdF !
Votre contrat pédagogique, établi en accord avec l’INSPÉ et votre établissement d’accueil, comprend un certain nombre d’ECTS (ou crédits équivalents) que vous devrez valider en vous prêtant aux évaluations mises en place par l’établissement partenaire. Lors de votre retour en France, la validation de ces ECTS, de ce semestre de mobilité est transposée par le bureau des Examens de l’INSPÉ grâce au relevé de notes (TOR) transmis par l’institution d’accueil : Votre semestre est validé et vous pouvez continuer votre formation au sein de l’INSPÉ !

Puis-je effectuer ma mobilité de stage dans le pays et dans l’établissement que je souhaite ?

OUI
La recherche d’un lieu de stage étant en premier lieu une démarche personnelle, vous êtes libre dans le choix de la destination et de l’établissement qui vous accueillera. Attention tout de même avant de poser votre candidature spontanée auprès des établissements locaux de vérifier si le pays ne fait pas partie des destinations à risques en consultant le site du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères :
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/ !

Une mobilité de stage à l’international peut-elle être prise en compte dans la validation de mon année ?

OUI
La mobilité de stage peut être inscrite dans votre formation comme une obligation et est valorisée alors par l’obtention de crédits ECTS. Mais si vous effectuez ce stage à l’international de manière volontaire, vous pouvez faire la demande auprès de votre responsable pédagogique pour que celui-ci soit pris en compte à la place du quatrième stage de première année. Ces mobilités qu’elles soient obligatoires ou facultatives, apparaitront dans votre supplément au diplôme.

Ai-je droit à des aides pour financer ma mobilité ?

Bourse INSPÉ Lille HdF, Bourse Erasmus+ ou Bourse Mermoz
En tant qu’étudiant de l’INSPÉ Lille HdF, vous pouvez candidater à différentes aides à la mobilité. Vous pouvez être éligible à une bourse Erasmus+ si vous effectuez dans un pays membre de l’UE une mobilité d’étude de trois mois minimum ou une mobilité de stage de deux mois et plus. Vous pouvez faire la demande d’une bourse Mermoz via la plateforme du Conseil Régional pour une mobilité entre 4 et 26 semaines.
L’INSPÉ Lille HdF soutient également les mobilités. Vous pouvez faire la demande d’une bourse INSPÉ Lille HdF en téléchargeant le formulaire de demande dans la rubrique des Mobilités.

Y a-t-il des solutions de logement prévues pour moi dans le pays de ma mobilité ?

Pas assurément
Dans le cadre des mobilités d’étude, il se peut que l’établissement partenaire d’accueil ait conventionné avec une résidence universitaire pour vous loger ou se fasse l’intermédiaire entre vous et un logeur privé. Ces modalités seront à discuter directement avec l’établissement d’accueil dès que vous aurez fait votre inscription dans l’établissement. Pour les mobilités de stage, vous devrez effectuer personnellement votre recherche de logement sur place, en vous appuyant peut-être sur le réseau de l’établissement que vous allez intégrer.

Ai-je des démarches à faire pour entrer dans le pays de ma mobilité ?

Oui en dehors de l’UE
Si votre mobilité se déroule dans un pays membre de l’UE ou de l’Espace Schengen (comme la Suisse ou la Norvège), vous n’avez pas besoin de visa pour vous y rendre. Si ce n’est pas le cas, vous pourriez avoir des démarches à effectuer pour obtenir un visa ou encore un permis d’études .
Pour connaître la procédure d’entrée spécifique à votre destination, vous pouvez consulter le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.