Préparer aux métiers de l'enseignement,
de l'éducation & de la formation

INSPÉ DE L'ACADÉMIE DE LILLE
HAUTS-DE-FRANCE

Publications

L’INSPÉ Lille HdF a pour objectif de valoriser et de diffuser les travaux de recherche en éducation  réalisés dans l’académie de Lille.

A cette fin, les publications soutenues par l’INSPÉ Lille HdF et/ou celles réalisées par les acteurs de la recherche de l’INSPÉ Lille HdF sont mises en ligne.

Nos collègues publient

  • Alice Olivier, maîtresse de conférences en sociologie à l’INSPÉ Lille HdF et au Clersé publie avec Christophe Birolini, Audrey Chamboredon et Agnès van Zanten, sur la revue Agora Débats/Jeunesses (vol. 2024.1, n°96, pp. 115-130): « "Même mes pauses consistent à réviser" : la première année d'études de santé et ses "à-côtés"».

       Pour consulter l’article librement jusqu'au 7 mars, cliquez ici. 

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage De la difficulté d'enseigner : permanences et mutations de la fin du XVIIIe siècle à nos jours sous la direction de Jean-François Condette, professeur des Universités à l’INSPÉ Lille HdF en Histoire et civilisation contemporaine et membre du laboratoire CREHS de l’Université d’Artois

Résumé 

Si le métier d'enseignant rencontre aujourd’hui des difficultés multiples, tout en offrant également ses satisfactions, les quinze contributions regroupées ici mettent en perspective les vulnérabilités enseignantes sur la longue durée des XIXe-XXIe siècles, à la fois dans le primaire et dans le secondaire, pour les hommes et les femmes. Certaines difficultés anciennes ont presque disparu (mauvaise installation matérielle, étroite tutelle politique). D’autres, liées à de faibles connaissances disciplinaires, à un manque d’autorité face à la classe ou à des difficultés pédagogiques et didactiques, se maintiennent. D’autres enfin s’affirment avec la massification de l’enseignement et les évolutions sociétales qui modifient la place de l’enfant et de l’adolescent dans la famille et dans l’École. Les mutations accélérées de l’accès aux informations, via les nouveaux médias, modifient aussi la place de l’enseignant alors que les modalités de sa formation ont du mal à se stabiliser.

Editeur : Presses Universitaires du Septentrion

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage Serious games : « un carcan ludique » ? - Jeux vidéo, travail et instrumentalisations de Julian Alvarez, enseignant chercheur en sciences de l'information et de la communication, laboratoire DeVisu, Université Polytechnique Hauts-de-France, INSPÉ Lille HdF

Résumé 

L’extension du jeu à des domaines qui n’en relèvent pas est une tendance caractéristique du monde contemporain, communément désignée sous le terme de gamification. Ce phénomène d’ampleur considérable privilégie le développement d’un type de jeu particulier, au nom quasi oxymorique : le serious game, qui associe des moyens ludiques à une finalité productive, formatrice ou communicationnelle. L’ouvrage aborde le sujet sous un angle original, partant des fonctions de l’activité ludique dans le monde animal pour en interroger les finalités paradoxales dans la production et l’usage des jeux vidéo. Julian Alvarez met ainsi en relation le jeu solitaire que proposent les médiations virtuelles les plus sophistiquées avec les pratiques animales les plus rudimentaires en apparence. Il ne s’arrête toutefois pas à cette comparaison mais inaugure une réflexion sur le « carcan ludique » et les contraintes opposées à la liberté de jouer. L’ouvrage dévoile ainsi les effets rétroactifs et réciproques d’une standardisation culturelle sur la pratique des jeux. L’auteur, pour qui « jouer est finalement un travail de tous les jours », fournit au lecteur (ou au joueur) les éléments qui le guideront dans un monde imprégné de la culture des jeux vidéo pour décider lui-même du degré de confusion ou de distinction qui doit s’imposer entre activité ludique et contrainte laborieuse.

Editeur: Éditions Loco

Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Julian Alvarez, enseignant chercheur en sciences de l'information et de la communication, laboratoire DeVisu, Université Polytechnique Hauts-de-France, INSPÉ Lille HdF

publie dans les actes de l’ISAGA (International Simulation and Gaming Association) Player Personality Profile Grid (PPP Grid)

Pour consulter l’article, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage La coformation des enseignants : une expérience originale d’un groupe de professeurs des écoles sous la direction de Catherine Souplet, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Lille, membre du laboratoire CIREL.

Cet ouvrage est issu d'un projet de recherche financé par l'INSPE Lille HdF dans le cadre de ses appels à projets de recherche en, par et sur l'éducation.

Résumé 

Durant quatre années, un groupe de chercheur.es a eu l'opportunité d'analyser le fonctionnement d'un collectif de professeur.es des écoles. Ces enseignant.es ont mis en œuvre leur propre coformation, en dehors de tout dispositif institutionnel ou associatif. Ils ont partagé leurs réunions et leurs outils avec les chercheur.es. Ces éléments ont été complétés par des journées de travail communes regroupant enseignant.es et chercheur.es, et par des entretiens, individuels et collectifs. L'ensemble de ces matériaux permet donc d'étudier le déploiement d'un processus de coformation, les conditions qui le favorisent, les façons dont les pratiques professionnelles sont évoquées, discutées, partagées. Cela donne aussi à voir l'importance de valeurs éducatives communes, notamment une vision partagée de ce que serait l école idéale. Cet ouvrage permet d'éclairer finement un processus de coformation, une dimension encore insuffisamment explorée de la formation des enseignant.es

Editeur : L’Harmattan

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage Les enseignantes en France (XVIe-XXe siècle) : sexe, genre et identité professionnelle sous la direction de Stéphanie Dauphin, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l'INSPÉ Lille HdF, membre du laboratoire CREHS de l’université d’Artois

Résumé 

E xplorer l’évolution de la place des enseignantes en France dans les sphères scolaire et sociale entre le XVIe et le XXe siècle. Révéler de quelle manière les identités individuelles et collectives ont pu se façonner dans ce cadre professionnel à la lumière de la différence des sexes. Tel est le but de cet ouvrage articulé autour des trois pôles que sont les trajectoires de vie (origine sociale, mobilité géographique), les parcours professionnels (formation, conditions de recrutement et de travail) et l’accès des femmes aux postes de direction (prégnance du modèle masculin, rapport à la hiérarchie masculine).
Les sources convoquées ici sont variées : archives d’établissements, rapports d’inspecteurs, presse, témoignages oraux et écrits, représentations picturales et littéraires. Elles fournissent les matériaux d’enquêtes élargies sur la formation de l’identité des enseignantes et nous aident à mesurer l’emprise des représentations sur elles, ainsi que sur leur capacité à y résister. Éclairer les assignations institutionnelles, les rapports professionnels et humains qui se nouent au fil du temps au sein de l’École, la reconnaissance enfin du rôle des femmes dans l’enseignement : un combat théorique et social qui demeure à la fois actuel et essentiel.

Editeur: Presses Universitaires de Rennes.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Julian Alvarez, enseignant chercheur en sciences de l'information et de la communication, laboratoire DeVisu, Université Polytechnique Hauts-de-France, INSPÉ Lille HdF
  • Katell Bellegarde, maitresse de conférences en sciences de l'éducation et de la formation, CIREL, Université de Lille, INSPÉ Lille HdF
  • Julie Boyaval, enseignante à l’école La Fontaine, Carvin, eRUN circonscription de Carvin
  • Vincent Hurez, enseignant à l’école monts de vignes, Dijon
  • Jean-Jacques Flahaut, directeur du réseau des BU de l’INSPÉ Lille HdF
  • Thierry Lafouge, professeur des universités, ELICO, Université Lyon 1 Claude Bernard

publient dans la revue Revue des Interactions Humaines Médiatisées An educational robotics experiment conducted with five-year old pupils to learn coding / decoding / design : statistical results and interpretations

Cet article est issu de la recherche du projet Blue Bot mené depuis 2016 et co-financé notamment par la DANE et l'INSPÉ Lille HdF avec le soutien de l'Université de Lille et de Valenciennes.

Pour consulter l’article, cliquez ici.

  • Kévin Diter, Maître de conférences en sociologie à l'INSPE de Douai et membre du laboratoire CLERSE publie, avec Marine Lecoeur and Claude Martin, sur la Revue des Sciences Sociales: « C’est quand qu’on va où ? » : Les rapports socialement différenciés à l’avenir des lycéen·ne·s en temps de crises.

       Pour consulter l’article, cliquez ici. 

  • Stéphane Lembré, agrégé d’histoire et maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’INSPÉ Lille HdF, membre du laboratoire CREHS de l’université d’Artois

publie sur le média The ConversationEnseignement professionnel : entre écoles et entreprises, une histoire complexe.

Pour consulter l’article, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage Se distinguer des femmes. Sociologie des hommes en formations "féminines" de l'enseignement supérieur d'Alice Olivier, Maîtresse de conférences en sociologie à l’INSPÉ Lille HdF et au clersé

Résumé 

Comment des hommes choisissent-ils de s’orienter vers des filières du supérieur dites « féminines » ? Quelles socialisations et quelles normes de genre se déploient une fois en formation ? Ce livre propose une plongée dans ces trajectoires étudiantes atypiques à partir d’une enquête approfondie menée en études de sage-femme et d’assistance de service social. Faisant dialoguer la sociologie de l’éducation, du genre et de la socialisation, il met en évidence le poids des contextes (institutionnels, relationnels et économiques) dans l’orientation de ces hommes, la façon dont ils sont socialisés à « jongler » avec des pratiques genrées plurielles et les inégalités de genre qui sont (re)produites pendant les études. Il montre que dans l’ensemble, les rares hommes se distinguent des nombreuses femmes : ils sont très visibles dans les promotions, entretiennent leurs différences et peuvent conforter leurs privilèges genrés. Mais cette distinction doit s’opérer avec nuances. Dans un contexte marqué par une forte norme d’égalité des sexes, on attend d’eux d’ajuster leurs pratiques selon les situations. La maîtrise de cette souplesse de genre procure de nombreux bénéfices, mais dont tous les hommes ne savent pas autant tirer profit. Le livre éclaire ainsi les fonctionnements de l’ordre du genre : la hiérarchie entre les sexes, mais aussi celle qui ordonne les hommes entre eux dans un contexte de valorisation de la mixité et de l’égalité.

Editeur: La Documentation française, collection "Etudes et recherche" de l'Observatoire national de la vie étudiante.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage La Géométrie en milieu professionnel : Dessiner la voiture à cheval au XIXe siècle (France, États-Unis) de Thomas Preveraud, Maître de conférences en histoire des mathématiques à l'INSPÉ Lille HdF - Laboratoire de mathématiques de Lens

Résumé 

Vers 1850, la carrosserie hippomobile promeut, auprès de ses ateliers, la géométrie descriptive pour reformer le geste artisanal du tracé des voitures. Centré sur la France et les États-Unis, l’ouvrage analyse les causes et les conséquences de la circulation professionnelle d’une telle théorie mathématique.

Editeur: Classiques Garnier

Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Margot Vanhoye, Jennifer Dupire, Chloé Martin, Maëva Godet, Sarah Dulongcourty et Jeanne Houzelle, étudiantes en Master MEEF du site INSPE de Douai

publient dans la revue Cahiers pédagogiques : Émotions et intellect dans le collectif

Pour consulter l’article, cliquez ici.

  • Alice Olivier, Maîtresse de conférences en sociologie à l’INSPÉ Lille HdF et au clersé

publie dans la revue Travail, genre et sociétés Des hommes de qualité. Genre et (dé)qualification dans des formations "féminines" du supérieur.

Pour consulter l’article, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage Le retour de l'apprentissage au XXe siècle : comment la France a adopté l'alternance de Stéphane Lembré, agrégé d’histoire et maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’INSPÉ Lille HdF, membre du laboratoire CREHS de l’université d’Artois.

Résumé 

Comment expliquer les qualités prêtées aujourd’hui à l’apprentissage ?

Longtemps associé aux corporations et bien plus divers qu’on ne l’a dit, l’apprentissage en entreprise est décrié à mesure que l’industrialisation transforme les mondes du travail et que la fréquentation de l’école devient une norme pour l’éducation des enfants et adolescents. Or, cette voie de formation est désormais jugée positivement, tant pour l’insertion dans l’emploi que pour la qualité de la formation.

Le retour de l’apprentissage expose les rôles respectifs des administrations de l’État, des collectivités, des patrons, des représentants syndicaux. L’enquête aborde les modalités de financement à la recherche des logiques économiques, politiques et sociales de cette grande mutation de l’apprentissage au XXe siècle.

En replaçant le cas de la France dans une perspective internationale, elle propose ainsi une histoire inédite et très présente de l’alternance.

Editeur: Presses des Mines

Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • Marion Leclercq, Enseignante en psychologie à l'INSPÉ Lille HdF sur le site d'Outreau
  • Guillaume Gimenes, Maître de conférences en psychologie cognitive de l'éducation à l’Université de Lille
  • Célia Maintenant, Maitresse de conférences en psychologie du développement à l’Université de Tours
  • Jérôme Clerc, Professeur des universités en psychologie cognitive à l’INSPÉ de Grenoble

publient dans la revue Frontiers in psychology : Goal choice in preschoolers is influenced by context, cognitive flexibility and metacognition

Pour consulter l’article, cliquez ici.

Le service Recherche vous informe de la publication de l'ouvrage Quand raconter permet d'apprendre - Le récit dans l'enseignement et la formation édité et dirigé par Albine Courdent formatrice à l'INSPÉ Lille HdF et directrice de la Maison pour la science en Nord-Pas-de-Calais.

Résumé 

L'usage du récit constitue un objet d'étude récurrent dans les didactiques. Nous nous demandons ici quelles formes de récit peuvent être convoquées, dans les situa­tions d'enseignement-apprentissage ou de formation, pour quels types d’apprentissage. Nous interrogeons donc les fonctions de récits au cours des dynamiques de production (partie 1), de réception par les élèves (2), ainsi que de production par les enseignants (2), les forma­teurs et les formés (3). L’originalité et l’intérêt des travaux présentés résident dans le fait de se détacher du récit vu comme simple outil ou support, pour le concevoir comme le moteur même des processus d’apprentissage. En abordant de manière transdisciplinaire la question du récit, ces recherches articulent des cadres théoriques de différents champs, dans la confrontation aux pratiques, et font émerger des problématiques questionnant le rôle pivot d’une mise en intrigue, la place du sujet apprenant et la nature interactive de la narration.


Édition Première édition
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Quelles pratiques, pour quels enjeux ?

Isabelle De Peretti, Pr Émérite en Langue et littérature françaises - INSPÉ Lille HdF, Université de Lille, laboratoire Textes et Cultures, Université d'Artois, a dirigé, en collaboration avec Sylviane Ahr, Pr d'université Émérite en Langue et littérature françaises, l'ouvrage Analyser des textes littéraires du collège au lycée. Quelles pratiques pour quels enjeux ? publié par UGA Éditions.

Cet ouvrage est issu de la recherche PELAS en didactique du français et de la littérature, qui avait été financée en 2015/2016 par l'ESPE Lille Nord de France, devenu INSPÉ Lille HdF. 

Résumé

Les tensions qui alimentent ou ont alimenté les discours déceptifs concernant l’enseignement de la littérature dans le secondaire proviennent en partie d’une connaissance très approximative de la réalité effective des classes. L’objectif de cet ouvrage est d’assurer aux chercheurs, formateurs, enseignants mais aussi aux divers relais institutionnels une meilleure connaissance de cette réalité, en particulier en fin de collège et au lycée. Il présente les résultats de l’enquête menée dans les classes durant trois années par l’équipe PELAS. Celle-ci a étudié non seulement les dispositifs didactiques mis en œuvre par les professeurs, mais également les conceptions de la littérature et de son enseignement-apprentissage sur lesquelles les démarches professorales s’appuient, explicitement ou implicitement. Les différents chapitres mettent au jour les évolutions et les points de tension majeurs observés dans les pratiques de classe. Les constats dressés doivent permettre aux différents acteurs concernés de réfléchir conjointement aux modalités selon lesquelles ces tensions sont susceptibles d’être levées.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de l’éditeur ou téléchargez ce document.

Mise en ligne du numéro 193-194 de la revue Pratiques, numéro de septembre 2022 co-dirigé par Isabelle de Peretti, professeur émérite de Langue et littérature françaises à l'INSPÉ Lille HdF, et André Petitjean : Pour une didactique du théâtre : entre textes, jeux et représentations.

Résumé

Intitulé « Pour une didactique du théâtre : entre textes, jeux et représentations », le numéro 192-193 de Pratiques complète la précédente livraison dont elle représente le volet didactique. La première partie (« Approche historique et institutionnelle »), rend compte des changements qu’a connus l’enseignement du théâtre au niveau du secondaire. Outre l’analyse des textes et discours officiels (programmes, rapports de jury des concours de recrutement externes et internes, ressources numériques) et des recommandations des manuels à ce sujet, on s’intéresse également à la fortune de Tartuffe dans les manuels du lycée depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours. La seconde partie (« Réflexions théoriques et didactiques ») propose une réflexion d’ensemble pour prendre en compte, dans la formation des élèves, la triple dimension du théâtre comme texte, jeu et représentation. Les théories du sujet lecteur confronté aux textes dramatiques, la place du jeu, la sensibilisation à la dramaturgie, à la lecture des captations vidéos y sont analysées et débattues, en dialogue avec le savoir et l’expérience de professionnels, comme ici avec É. Ruf, comédien, metteur en scène, scénographe et administrateur de la Comédie Française. La troisième partie (« Le théâtre à l’école, au lycée et en formation »), propose un bilan des pratiques d’enseignement du théâtre dans différents niveaux ou parcours et rend compte d’expériences concrètes réalisées. Une place importante y est accordée au répertoire contemporain pour la jeunesse et à son exploitation en classe.

https://journals.openedition.org/pratiques/11285

Odile Rohmer, Mickaël Jury, Maria Popa-Roch coordonnent L'inclusion scolaire - Perspectives psychosociales, publié aux Éditions de l'Université de Bruxelles.

Avec les contributions de Caroline Desombre, professeure des universités en psychologie sociale à l'INSPÉ Lille HdF et Kamilla Khamzina, ingénieure de recherche à l'INSPÉ Lille HdF : 

  • Kinnig, T., Rohmer, O., Goudemand, J., Wibaut, B., & Desombre, C., Comment favoriser la réussite scolaire des élèves touchés par l’hémophilie ? Etude de la représentation sociale de l’élève porteur d’hémophilie. In O. Rohmer, M. Jury, & M. Popa Roch (eds), L’inclusion scolaire : Perspective psychosociale. Psychologie & Société, Presses Universitaires de Bruxelles.
  • Jury, M., Khamzina, K., Aelenei, C., Stanczak, A., Pironom, J., Desombre, C., Toczek-Capelle, M.-C., & Rohmer, O. (à paraitre). La réussite des élèves à besoins éducatifs particuliers à l’épreuve de la sélection et du backlash. In O. Rohmer, M. Jury, & M. Popa Roch (eds), L’inclusion scolaire : Perspective psychosociale. Psychologie & Société, Presses Universitaires de Bruxelles.
  • Perrin, A.-L, Serour, N., Rohmer, O., Desombre, C., Khamzina, K., Guichardaz, E., & Jury, M. Mieux comprendre les attitudes à l’égard de l’éducation inclusive : Rôle du type de handicap de l’élève, du statut de l’enseignant et de la familiarité. In O. Rohmer, M. Jury, & M. Popa Roch (eds), L’inclusion scolaire : Perspective psychosociale. Psychologie & Société, Presses Universitaires de Bruxelles.

Résumé

Cet ouvrage propose un panorama des travaux francophones sur la question de l'inclusion scolaire. Il a pour ambition de montrer comment les freins et les leviers à une inclusion réussie peuvent être compris par le prisme des recherches en psychologie sociale.

Les auteur·es de cet ouvrage sont des enseignant·es-chercheur·es en psychologie sociale et des enseignant·es de terrain.Sur la base de travaux scientifiques rigoureux, ils proposent des pistes d'analyse quant aux obstacles et leviers à la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Parmi les questions traitées se trouve notamment celle du décalage entre les valeurs des enseignant·es, leurs attitudes et leurs comportements au sein de la classe. Les auteur·es insistent sur les multiples facteurs freinant l’inclusion : le poids de l’institution, les croyances individuelles, les représentations collectives, ou encore l’importance de la formation. De façon centrale également, cet ouvrage a vocation de dépasser l’idée que la question de l’inclusion scolaire ne concerne que les élèves à mobilité réduite mais aborde la question des troubles cognitifs, comportementaux, de la maladie chronique, et plus largement les situations de handicap invisible. Chaque chapitre se termine sur des ouvertures et des perspectives pour les enseignant·es.

Si les études scientifiques présentées ici ne représentent qu’une infime partie du challenge, elles sont pourtant essentielles pour réfléchir collectivement (politiques, chercheur·es, acteur·trices de la communauté éducative) aux conditions favorisant une inclusion pleine et entière des personnes en situation de handicap dans notre société, et ce dès leur plus jeune âge.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de l'éditeur.

La comprendre et s’en saisir.

Camille Roelens, chercheur à l’Université de Lausanne et au Centre interdisciplinaire de recherche en éthique publie aux éditions Chronique Sociale Manuel de l’autorité. La comprendre et s’en saisir..

Camille Roelens a enseigné à l’INSPÉ Lille HdF entre 2018 et 2021 et a participé à l’événement L’évaluation en contexte scolaire, organisé le 09 octobre 2021 sur le site INSPÉ de Villeneuve d’Ascq.

Résumé

Le titre de cet ouvrage n’est pas à comprendre comme la promesse d’ouvrir un livre de recettes ou d’une méthode infaillible - en quelques points à suivre rigoureusement - pour affirmer son autorité dans telle ou telle situation. Il ne s’agit pas de dire le dernier mot du débat contemporain sur l’autorité, mais plutôt d’accompagner ses lecteurs au sein de leur propre cheminement face à ces questions. L’objectif de cet ouvrage est
en fait double.
Il s’agit d’une part de mettre à portée de toutes les mains les principaux apports que peut procurer un parcours de recherche sur l’autorité puisant dans le vaste champ des sciences de l’homme. Il s’agit d’autre part de présenter et d’exposer ces apports de manière que chacun puisse, au sens fort du terme, s’en saisir.
Cela implique deux choses : s’approprier ces ressources, les comprendre, saisir les liens et tensions entre elles ; en faire, dans la pensée et dans la pratique, quelque chose de singulier et de propre.
Dans cette optique, l’ouvrage a été conçu selon cette double exigence d’offrir le maximum de prises et le maximum de perspectives possible pour chaque lecteur et lectrice.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de l’éditeur ou téléchargez ce document.

  • Caroline Desombre, Professeure de psychologie sociale et directrice adjointe de l’INSPÉ Lille HdF
  • Marine Delaval, Maitresse de conférences en psychologie sociale à l’INSPÉ Lille HdF
  • Mickaël Jury, Maître de conférences en psychologie sociale à l’INSPÉ Clermont Auvergne

publient dans la revue Frontiers in psychology : Influence of Social Support on Teachers’ Attitudes Toward Inclusive Education.

Cet article est la 1ere publication INSPÉ Lille HdF en lien avec le projet PIA3 « 100% IDT – 100% inclusion, un défi un territoire ».
Le projet PIA 3 100% IDT vise à favoriser l’inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers sur le territoire des Hauts-de-France et de la Normandie en impulsant la création d’un pôle structurant multidisciplinaire.

Pour consulter l’article, cliquez ici.

Les Éditions Honoré Champion vous annoncent la parution de Scolarisation du théâtre et recherches didactiques. 1970-2017, par Isabelle De Peretti.

Résumé

Ce volume présente la scolarisation du théâtre à travers l’étude des innovations et des recherches consacrées à cet objet de 1970 à 2017. La recherche s’appuie sur le dépouillement des articles des publications didactiques d’interface ou de recherche. Conduite dans une perspective historique et didactique, elle porte principalement sur les contextes scolaires français et belge. L’ouvrage rend ainsi compte d’un corpus dense de réflexions, d’innovations et de recherches, mal connu car dispersé dans de multiples publications, pour en cerner les problématiques, les évolutions voire les tensions à l’œuvre, comme les apports dans les débats actuels sur le théâtre à l’école.

Concernant l’auteur

Isabelle De Peretti est Professeure en langue et littérature françaises à l’INSPÉ Lille HdF et membre du laboratoire Textes et Cultures de l’université d’Artois. Ses recherches portent sur la didactique de la littérature et spécialement du théâtre (classique ou contemporain), comme sur la formation des enseignants et sur les manières d’enseigner la littérature.

Téléchargez le document de présentation de l’ouvrage ou rendez-vous sur le site internet de l’éditeur.

Figures d’exemplarité, figures d’exemple.

Nassim EL KABLI, ATER en philosophie de l’éducation à l’INSPÉ Lille HdF (site de Douai) publie aux éditions Misémis Soi-même par un autre. Figures d’exemplarité, figures d’exemple.

Résumé

La question « ­ qui suis-je­ ? ­ » occulte souvent celle de savoir quelle place occupent les autres dans le processus de construction de l’identité personnelle. L’autre est le plus souvent envisagé comme un élément extérieur, gravitant autour d’un Moi considéré comme centre de référence. Or l’autre n’est pas seulement celui qui me fait face, il est bien plus souvent celui qui me fait être. C’est notamment le cas quand l’autre est un modèle, que je le choisisse (figure d’exemple), ou qu’il soit socialement construit et me soit imposé (figure d’exemplarité). Cette distinction entre figure d’exemple et figure d’exemplarité est au cœur de ce livre, qui s’appuie autant sur la tradition philosophique que sur la prise en compte des héros de la vie réelle ou des superhéros de la fiction. C’est par les autres, réels ou irréels, et grâce à eux, que je deviens celui que je suis.

Plus d’informations sur le site internet de l’éditeur